Un Groupement d’Intérêt Public innovant

Créée en 2010 grâce aux financements du Conseil régional du Limousin et de l’Union européenne, l’association Autonom’Lab a vu sa structure juridique et financière évoluer fortement en 2015 pour mieux prendre en compte la diversification des partenariats et renforcer sa capacité à répondre aux enjeux du bien vieillir et de vivre en autonomie à tous les âges de la vie.

L’arrêté de création du GIP Autonom’Lab a été publié par la préfecture de la région Limousin le 21 janvier 2015.

Une structure collégiale au services des usagers et des territoires

Organisé sous forme de groupement d’intérêt public, Autonom’Lab associe 6 collèges;

  • les financeurs publics
  • les usagers et professionnels
  • les acteurs économiques
  • la recherche et la formation
  • les territoires
  • le sanitaire et social

Une structure au fonctionnement innovant pour développer l’open innovation

En sus des instances traditionnelles – assemblée générale, conseil d’administration et présidence, Autonom’Lab s’est doté d’outils spécifiques conformes à son fonctionnement de living lab accélérateur d’innovations

  • une présidence exécutive pour faciliter les nombreuses représentations nécessaires
  • un comité mensuel de suivi des projets, présidé par un représentant du collège des usagers et des professionnels, ouvert à tous les membres et chargé de préparer les décisions du conseil d ‘administration dans l’instruction et le suivi des différents projets;
  • un comité trimestriel scientifique et technique, présidé par un représentant du collège des acteurs économiques, lui aussi ouvert à tous les membres et destiné à faciliter l’accès aux ressources expertes de la recherche et la diffusion des résultats des travaux du living lab.

Des financements pérennisés dans un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens

Le financement de la structure est assuré de façon pérenne par le collège des financeurs publics à travers un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens triennal.

Ce collège rassemble l’Agence régionale de Santé Nouvelle Aquitaine , la Région Nouvelle Aquitaine, la Caisse des dépôts et consignations, les Départements de la Corrèze, de la Creuse et de la Haute-Vienne. Conformément à la règlementation, la majorité des droits de vote est détenue par les financeurs publics soit 75%.

Les autres membres participent via une cotisation; il sont répartis dans les différents collèges et, afin de permettre un nombre d’adhérents large, garant de l’intérêt et de la dynamique des projets collaboratifs, les droits de vote sont collectifs et fixés conventionnellement à 5% par collège.

Des financements complémentaires peuvent être apportés soit à l’occasion d’appels à projets, soit via des engagements particuliers de certains membres.

La convention constitutive, le CPOM 2015 – 2017, la liste des membres et les délibérations prises lors de l’assemblée général d’installation du 22 janvier 2015 sont consultables sur le site.